: 2 min

Expertise métier : les essais dynamiques sur les sièges d’avion

Les essais le plus emblématiques sont les tests dynamiques. A l’instar de l’industrie automobile, Safran Seats propulse des sièges d’avion équipés de mannequins à 46 km/h grâce à une catapulte avec différents niveaux décélération : 9g, 14g,16g 18.4g et 30g.

Pour qualifier et certifier ses sièges auprès des avionneurs et des autorités de régulation aéronautiques, Safran Seats pratique de nombreux essais sur ses produits. Quatre types de test sont pratiqués par nos équipes : statiques, cycliques, dynamiques et tests feu. 

L'ensemble des sièges de la gamme sont testés, du siège économie au siège de classe affaires, y compris les sièges techniques avion et hélicoptères.
Pour réussir ces tests, plusieurs vérifications post test sont réalisées sur le siège. En premier lieu, il ne doit pas y avoir de casse. Un certain nombre de mesures sont effectuées avant  pendant et après le test, et des déformations maximales ne doivent pas être dépassées pour pouvoir réussir le test. 

Des capteurs sont également placés sur les mannequins et doivent indiquer des valeurs inférieures au seuil létal. Ces valeurs sont d'ailleurs identiques à celles du secteur automobile, car in fine, ce sont les limites du corps humain qui jouent. Par exemple, le HIC «Seuil de blessure de la tête »  doit être inférieur  à 1000 points . A titre de comparaison, un uppercut de boxeur est équivalent à un HIC de 500 points. 

Frédéric Quatanens, responsable Métier essai sur le site d'Issoudun (France), conclut : « Les tests dynamiques sont une étape essentielle pour assurer la sécurité des passagers à bord des aéronefs et répondent aux plus hauts standards définis par les autorités de régulation, démontrant ainsi la qualité de l'expertise de Safran Seats dans ce domaine ».

Essais dynamiques Safran Seats

 

Appuyer sur Entrée pour valider ou Echap pour fermer